Pourquoi changer vos fenêtres anciennes et quelles sont les aides de l’Etat ?

Selon une étude menée sur le sujet, les fenêtres et les portes sont les sources de déperdition de chaleur dans une habitation. Au fil des années, elles perdent leur qualité isolante et cela a un impact sur la facture d’énergie. Pour un souci économique, mais aussi pour le confort de la maisonnée, un changement de fenêtres s’impose au bout de quelques années. D’ailleurs, plusieurs aides sont déployées par l’État pour alléger les charges.

Pourquoi doit-on changer les fenêtres du logement ?

En 2021, le changement des fenêtres anciennes est un moyen de réduire de manière considérable les consommations d’énergies dues à l’utilisation moins fréquente des appareils de chauffage. Pour des économies importantes, mais également pour un geste pour l’environnement, ces travaux de rénovation doivent avoir lieu après quelques années. Effectivement, les fenêtres deviennent moins performantes en termes de qualité isolante après quelques années. 

De plus, les normes qui encadrent nos systèmes d’ouvertures changent constamment et les fenêtres anciennes ne sont plus conformes à ces exigences. Ainsi, les remplacer par des modèles plus innovants comme les fenêtres à double vitrage permet de répondre aux besoins en termes de confort et en termes de conformité aux normes.
En tout cas, les aides proposées par l’État sont là pour que vous puissiez financer vos travaux sans vous ruiner.

Quelles sont les aides proposées par l’État ?

Dans l’optique d’inciter les foyers à réduire leurs consommations en énergie, le gouvernement a mis en place des solutions qui visent à financer une partie de vos travaux. Parmi tant d’autres, il y a le crédit d’impôt pour la Transition Energétique dite également CITE. Cela permet de financer jusqu’à 30 % l’achat de nouvelles fenêtres conformes aux normes en vigueur. 

Puis, l’habituel éco-Prêt à taux Zéro reste un très bon compromis. Grâce à cette aide, vous pourrez obtenir jusqu’à 10 000 euros si vous envisagez de réaliser des travaux d’isolation thermique. À noter toutefois qu’un foyer ne peut demander qu’un seul éco-prêt qu’une fois par logement.
Quoi qu’il en soit, les aides de l’Anah, les primes énergies, la TVA à Taux réduit et bien d’autres sont également envisageables.